Tout d’abord qu’est-ce que c’est un « circuit court » ?

Un circuit court c’est un mode de commercialisation des produits agricoles qui s’exerce soit par la vente directe soit indirecte à condition qu’il n’y qu’un seul intermédiaire.

Pourquoi vendre en circuit court ?

On note ses dernières années une crise de confiance des consommateurs envers les produits alimentaires, accrue notamment avec les scandales de la vache folle, des lasagnes au cheval…. souvent sous la productivité forcenée de l’industrie agroalimentaire qui vise le bas prix et le volume. De plus les consommateurs sont de plus en plus attentifs aux conséquences de leurs actes d’achat.

Pour vous producteurs, deux motivations principales :

  • Motivation économique avec une meilleure valorisation de vos produits et une meilleure maîtrise de vos marges
  • Motivation sociale car vous aurez un contact régulier et souvent passionnant avec le consommateur convaincu.

Que faire avant de se lancer ?

Pour monter votre projet, il vous faudra d’abord faire une étude de marché afin de connaître vos consommateurs, vos concurrents, le potentiel d’attaction de vos produits, le mode de distribution ainsi que l’environnement commercial déjà existant.

Puis il vous faudra définir votre stratégie : votre gamme de produits, leurs prix de vente, les canaux de communication pour vous faire connaître, ainsi que votre lieu de commercialisation.  En effet seulement sur ce dernier point vous avez la possibilité de vendre à la ferme, sur les marchés, en tournés, en AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne ), aux restaurateurs ou à un/des commerçant.

Quels sont les incontournables pour vendre en circuit court ? :

  • Etre intéressé par la relation client.
  • Etre rigoureux et disponible pour gérer à la fois les commandes, les relances, les livraisons et les paiements.
  • Respecter la réglementation sanitaire tout au long du processus de transformation et de vente.
  • Se doter d’outils et notamment d’internet pour communiquer et promouvoir ses produits.

 

Autre conseil :

Penser également à planifier votre organisation de travail : En effet le temps consacré à la commercialisation ne doit pas empiéter sur votre temps de production et vous laisser du temps pour gérer l’administratif, sans parler bien sûr de votre temps familial et de votre vie à vous!

 

Si vous êtes, prêt lancez-vous ! L’aventure entrepreneuriale est à votre portée, le plaisir et la fierté de vendre votre propre produit en plus.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.